Finances personnelles : Infos-clés sur le rachat de crédit

Ecrit par Fulldeal

Pour réussir une opération de rachat de crédit, il est indispensable de connaître les mesures à prendre pour contourner les pièges de ce dispositif d’allégement des dettes. Voici quelques informations clés à savoir lors d’un rachat crédits.

Quand souscrire un rachat crédit ?

Avant toute souscription, il faudra noter d’un côté ses charges mensuelles que l’on doit impérativement régler (loyer, remboursement de crédit bancaire), et de l’autre les dépenses non contraignantes que l’on peut diminuer. Notez ensuite les frais qui pèsent lourds dans le budget et faites la somme des crédits en cours. 

Dans le cas où le montant des mensualités est supérieur aux autres postes, il faudra envisager un rachat de crédits. Ce dispositif de financement apporte un nouveau souffle à un budget. Grâce au regroupement, il est possible de financer de nouveaux projets (voiture, mariage, retraite …). Il faudra toutefois bien délimiter ses objectifs avant de souscrire un rachat de crédit.

Comment faire sa demande ?

Préparer les documents nécessaires pour son rachat de crédit à savoir la pièce d’identité, les fiches de paie, les relevés de comptes bancaires, les feuilles d’imposition et les tableaux d’amortissement des divers prêts contractés, est la première démarche à faire.

Il convient ensuite de choisir l’intermédiaire bancaire qui prendra en charge le traitement de son dossier. Ce dernier doit avoir une bonne réputation. Dans le cas où son offre s’accompagne d’une assurance emprunteur, il devra être rattaché à l’ORIAS. L’interlocuteur se chargera alors du suivi du dossier de rachat de crédit. Pour éviter les mauvaises surprises, pensez toujours à demander le montant des frais de l’opération.

Conseils utiles

La transparence est à la base de la réussite d’une demande de rachat de crédit. Des informations omises ou masquées peuvent être à l’origine du refus ou du blocage du dossier. Le mieux est donc d’expliquer clairement sa situation pour que l’intermédiaire puisse mieux défendre le dossier auprès des organismes de crédit.

Enfin, il est recommandé de ne régler l’interlocuteur qu’une fois les fonds en main. Obligation de résultat oblige !

A propos de l'auteur de cet article.

Fulldeal

Editeur du site Moneo.fr / Fan de finance et des nouvelles technologies.

Laisser un commentaire