Le numérique s’apprête à bouleverser le monde de l’immobilier

montre connectée
Ecrit par Jennifer

Ce domaine ne semble pas être à l’abri des changements, car le secteur high-tech a bien l’intention de le chatouiller. Les professionnels du milieu sont invités à la plus grande prudence, l’ère du digital pourrait leur faire du tort.

Toutes les annonces sont à portée de clics

Si certains acteurs immobiliers pensaient qu’ils échapperaient au numérique, l’heure est arrivée. Aujourd’hui, il est relativement difficile de se passer du Web, d’un Smartphone, d’une tablette… Tous les appareils de la maison sont connectés, ils communiquent entre eux sans votre intervention. Ils ont seulement besoin d’un réseau WiFi et votre logement se débrouille. Grâce à la domotique, il est même envisageable de piloter plusieurs aspects (volets, chauffage, lumière…). Désormais, c’est ce secteur qui est la cible de l’ère numérique puisqu’il est relativement simple de trouver son désir en ayant recours à la toile. Inutile de se rendre dans une agence spécialisée, tout est disponible en quelques clics de souris sans puiser trop dans ses finances.

bébé internet

Que vous soyez un locataire ou un propriétaire, toutes vos envies sont prises en compte grâce à un formulaire. Identifier le logement de vos rêves compatibles avec votre budget n’est plus un parcours du combattant. Des plateformes souhaitent donc remplacer les agents classiques.

Les tendances du Web commencent à impacter la profession

Si vous aviez un bien immobilier à louer ou à acheter, passeriez-vous par une agence classique ? Il y a de grandes chances pour que la réponse soit négative notamment à cause de la gratuité. Déposer une annonce ne déclenche aucun frais supplémentaire ou dissimulé. Les particuliers ont décidé de se transformer en agent puisqu’ils gèrent toutes les démarches pour simplifier la location, la vente ou l’achat. Par conséquent, même les professionnels débarquent sur des plateformes comme « Le Bon Coin », ils sont plusieurs à relayer des annonces pour tenter d’écouler leur stock de biens. Certaines structures ont choisi de lancer un site Web afin de capter l’attention de cette population totalement aspergée par le numérique. Il faut être innovant notamment pour se démarquer de « SeLoger ».

Dans tous les cas, le marché de l’immobilier s’apprête à vivre de nouvelles aventures. En effet, au vu de la tournure des évènements, les sites internet pourraient prochainement mettre un terme à l’intervention de tous les professionnels du secteur.

Des acteurs immobiliers se lancent dans le numérique

En effet, dans un futur proche, il ne serait pas surprenant de constater l’émergence de plateformes susceptibles d’offrir une formule complète qui ne nécessiterait pas un tiers. Cela devrait causer un certain tort à cette profession sauf si elle décide de prendre ce virage et d’embarquer dans l’ère du numérique. A contrario, l’avenir sera morose et complexe. Orpi a déjà fait le choix de changer son fusil d’épaule en proposant des packs. Ces derniers mettraient en avant le Home Staging, les estimations ainsi que les gestions des visites.

Les internautes seraient ainsi en mesure de choisir la formule souhaitée sans qu’un engagement dans un mandat soit validé. Bouygues Immobilier a rejoint cette tendance en investissant dans les start-ups capables de prendre ce virage.

A propos de l'auteur de cet article.

Jennifer

Passionnée par le Web, j'ai tendance à me décrire comme une rédactrice tout terrain. J’ai toutefois quelques préférences pour le sport, l’univers high-tech, la gastronomie, la culture, l’économie… Je me suis lancée dans l’écriture en 2011 et j’ai depuis collaboré avec de nombreuses plateformes qui m’ont permis d’enrichir mes connaissances. Je suis donc ravie d'écrire pour Moneo !

Laisser un commentaire