Quel sera le modèle bancaire de demain ?

Ecrit par Fulldeal

Les banques traditionnelles sont en plein bouleversement et tentent de changer de modèle très rapidement afin de stopper la perte inexorable de leurs clients. Nombreuses sont les banques locales qui sont obligées de fusionner pour éviter de disparaître. Certains réseaux ont décidé de fermer des agences bancaires afin de s'adapter au marché et de repositionner leur personnel sur d'autres agences. D'autres grands groupes se sont lancés de façon parfois précipitée sur internet pour tenter de combler leur retard.

Pourquoi les banques se transforment-elles ?

L'arrivée de nouveaux acteurs, tels que les banques en ligne ou les GAFA, a modifié le comportement des consommateurs. Certes, les Français ont toujours besoin de leur banque, cependant le client se déplace physiquement très rarement et procède-lui même à toutes ses opérations classiques grâce à son téléphone mobile ou sa tablette tactile. Il faut noter que les banques traditionnelles ont d'ailleurs poussé leurs clients à faire eux-mêmes les opérations à peu de valeur ajoutée afin de gagner du temps commercial. Elles ont donc favorisé le travail des nouvelles banques. Les banques en ligne sont beaucoup plus réactives aux demandes de leurs clients. Les pièces justificatives sont recueillies via internet et les échanges sont principalement effectués par mail. Il s'agit d'un nouveau mode de communication qui répond bien au monde actuel. La banque en ligne permet un gain de temps non négligeable. Par ailleurs, les statistiques prouvent que les banques en ligne sont beaucoup moins chères que les banques traditionnelles. Le consommateur a donc un choix très facile entre moins cher et plus rapide. Enfin, il est important de noter que l'offre des banques en ligne se développe notamment avec des placements attractifs permettant d'attirer le chaland. 

Quels sont les impacts sur les salariés des banques traditionnelles ?

Toutes les banques sont concernées par les fermetures des petites agences dans les zones rurales. L'activité ne permet plus de conserver des agences où la clientèle se fait rare. Le coefficient d'exploitation des banques les oblige à faire des choix pour se maintenir. Les salariés connaissent un bouleversement dans leur façon de travailler. Comme les autres secteurs, le digital prend une place prépondérante. La banque compte 371.700 salariés qui vont connaître de nouveaux métiers d'ici 2020.

A propos de l'auteur de cet article.

Fulldeal

Editeur du site Moneo.fr / Fan de finance et des nouvelles technologies.

Laisser un commentaire