Les stress tests occasionnent la chute des banques

agiter la bourse
Ecrit par Jennifer

La Bourse connait un nouveau chamboulement, le premier avait été engendré par le Brexit. Désormais, ce sont les stress tests qui ont eu des répercussions problématiques. Les banques accusent donc des baisses, notamment la Société Générale.

L’Autorité bancaire européenne agite la Bourse

Le secteur aura été mouvementé depuis quelques semaines. La sortie officielle du Royaume-Uni de l’Europe avait déjà semé la zizanie à plusieurs reprises. Les investisseurs affolés avaient tenté de trouver des valeurs pour s’y réfugier. Ce début Août est à nouveau frappé de plein fouet par des baisses à cause des stress tests, ils consistent à vérifier la résistance du secteur européen. La faiblesse est toutefois une réalité du côté de la Société Générale, Deutsche Bank ou encore d’UniCredit. Ce lundi soir, la Bourse de Paris a donc réalisé une clôture en étant dans le rouge malgré les bonnes notes obtenues quelques semaines auparavant. Juillet avait été à l’origine d’une hausse de 5% qui a rapidement été balayée avec cette chute.

agiter la bourse

L’action de l’Autorité bancaire européenne a donc tiré la Société Générale vers le bas. Cette banque a tendance à afficher la baisse la plus forte. En se retrouvant dans le fond du classement, elle est au cœur de quelques inquiétudes, cet établissement n’aurait pas la possibilité de résister à des scénarios complexes.

La Société Générale dégringole avec ce scénario

L’EBA a décidé d’appliquer une crise profonde durant trois années lors de ce test. Les résultats montrent que la Société Générale affiche 10.9% pour 2015 contre 7.5% pour 2018. Ce n’est tout de même pas une surprise pour plusieurs structures dont la faiblesse était déjà connue depuis quelques mois. Ces tests confirment donc la faiblesse de certains établissements qui demandent la plus grande attention. Toutefois, avec une telle publication, il y a de grandes chances pour que les investisseurs changent leur avis sur le secteur malgré une rentabilité relativement morose. Pourtant, ceux qui souhaitent investir de l’argent ne seraient pas invités à rejoindre le domaine bancaire. Ce dernier serait considéré comme le plus risqué en ce moment. Les acteurs se questionnent toutefois sur le futur, car les résultats de ces tests illustrent clairement des problèmes identifiés par Deutsche Bank par exemple.

UniCredit affiche aussi une baisse sans précédent

La situation est donc inquiétante, mais la Société Générale n’est pas la seule à être pointée du doigt. UniCredit a été entaché par une sanction malgré une hausse de 2.55% au début du test. Toutefois, le pourcentage a largement chuté puisque la clôture mettait en avant -9.4%. C’est donc une bonne gifle qui a été octroyée à cet établissement, il a la particularité d’afficher tout de même la pire performance sur l’ensemble du panel des banques. Un constat déconcertant pour des investisseurs déjà frileux depuis le Brexit.

Même si les résultats sont inquiétants, l’Autorité insiste sur le fait qu’ils illustrent la résistance du secteur européen. Ce dernier aurait les moyens de faire face à un scénario même s’il est défavorable. En effet, pratiquement, tous les établissements bancaires ont eu l’occasion d’atteindre les objectifs fixés au préalable.

A propos de l'auteur de cet article.

Jennifer

Passionnée par le Web, j'ai tendance à me décrire comme une rédactrice tout terrain. J’ai toutefois quelques préférences pour le sport, l’univers high-tech, la gastronomie, la culture, l’économie… Je me suis lancée dans l’écriture en 2011 et j’ai depuis collaboré avec de nombreuses plateformes qui m’ont permis d’enrichir mes connaissances. Je suis donc ravie d'écrire pour Moneo !

Laisser un commentaire