La loi concernant le crédit à la consommation ne serait pas respectée

loi_justice
Ecrit par Jennifer

Les prêts séduisent de plus en plus, car les Français ont les moyens de concrétiser plus facilement leurs projets. Toutefois, une étude vient d’être partagée, mais les conclusions ne sont pas satisfaisantes. La loi ne serait finalement pas respectée.

Une étude de grande envergure focalisée sur les crédits des magasins

Plusieurs propositions sont faites concernant la souscription, vous pouvez vous rendre dans votre banque pour transmettre un dossier. Des organismes se sont également spécialisés depuis quelques années dans les demandes de crédits à la consommation. Il y a enfin une troisième possibilité qui s’articule autour des lieux de vente. C’est précisément dans ce cas de figure que la loi ne serait pas respectée. Au cours des 200 études effectuées, ce sont tout de même pratiquement deux tiers des contrats qui se retrouvent dans cette situation.

Le respect de la loi n’est pas franchement au rendez-vous

Pour que l’enquête soit impartiale, il a été décidé de la mener auprès de 60 enseignes dispatchées dans 33 départements. Les conclusions ne sont donc pas focalisées sur une région spécifique. Une multitude de lieux de vente ne comblent pas les attentes. Dans un communiqué, l’association de défense des consommateurs souhaite insister sur le fait que le crédit non renouvelable avec un taux modéré n’est pas toujours au rendez-vous. Généralement, cette solution est présentée aux clients si l’achat est supérieur à 1000 euros, mais finalement, les enseignes n’emprunteraient pas cette voie. La CLCV a donc été surprise de constater que 68.5% des contextes n’étaient pas en adéquation avec la loi.

Attention, étudiez votre situation avant d’opter pour un prêt

Il est important de rappeler que le crédit nécessite un remboursement selon une durée établie avec l’organisme ou l’enseigne. Vous vous engagez à régler toutes les mensualités, mais, lorsque les prêts s’accumulent, la situation devient très complexe à gérer. De nombreux consommateurs comparent les organismes de rachat de crédit pour envisager l’avenir plus sereinement. Avant d’emprunter de l’argent, il est donc impératif d’évaluer ses finances ainsi que ses capacités de remboursement.

Dans les commerces, les clients ont plus facilement recours à ces crédits puisqu’ils peuvent ainsi améliorer leur quotidien, mais il est important de ne pas être piégé par ces systèmes. En effet, l’association dénonce une pratique qui consiste à mettre en avant une « technique marketing du crédit gratuit ». Dans la plupart des cas, le client obtient la carte du magasin sans savoir qu’il s’agissait d’un crédit renouvelable.

A propos de l'auteur de cet article.

Jennifer

Passionnée par le Web, j'ai tendance à me décrire comme une rédactrice tout terrain. J’ai toutefois quelques préférences pour le sport, l’univers high-tech, la gastronomie, la culture, l’économie… Je me suis lancée dans l’écriture en 2011 et j’ai depuis collaboré avec de nombreuses plateformes qui m’ont permis d’enrichir mes connaissances. Je suis donc ravie d'écrire pour Moneo !

Laisser un commentaire